cours maths terminale

Suite de matrices : cours de maths en terminale spécialité en PDF.


Les suites de matrices à travers un cours de maths en terminale spécialité où nous étudierons des suites convergentes vers une autre matrice.

I.Suite de nombres (Un) vérifiant U_{n+1}=aUn+b.

Une telle suite est dite arithmético-géométrique (ou à récurrence affine).

Etudions un exemple.La suite (Un) est définie par U_0=12 et pour tout entier naturel n, U_{n+1}=0,2U_n+4.

1. De la formule de récurrence à la formule explicite.

Observons que si la suite (Un) converge, alors sa limite x est solution de l’équation x=0,2x+4.

Cette équation a pour solution x=5.Cela suggère de poser : pour tout entier naturel n, x_n=u_n-5.

De U_{n+1}=0,2U_n+4 et 5=0,2,\times  ,5+4, on déduit par soustraction  : U_{n+1}-5=0,2(U_n-5).

Soit x_{n+1}=0,2x_n.La suite (x_n) est géométrique de raison a = 0,2 et de premier terme x_0=u_0-5=7.

D’où pour tout entier naturel n, x_{n}=,x_0\times  ,0,2^n=,7\times  ,0,2^n.

Ainsi u_n-5=,7\times  ,0,2^n donc u_n,=,7\times  ,0,2^n+5.

2.Méthode générale : détermination d’une formule explicite.

On considère une suite de nombre (Un) qui vérifie U_{n+1}=aUn+b, avec a\neq1.

  1. On résoud l’équation x=ax+b : elle a une solution unique c.
  2. On introduit la suite auxiliaire (x_n)définie par x_n=u_n-c.On prouve qu’elle est géométrique de raison a.; il en résulte que pour tout naturel n, x_n=x_0a^n .
  3. On revient à la suite initiale : pour tout entier naturel n, u_n=x_n+c.D’où l’expression : u_n=a^n(u_0-c)+c

3.Etude de la convergence

Sur notre exemple, la raison a=0,2 est telle que – 1<a<1 donc \lim_{n,\mapsto  ,+\infty,}0,2^n=0.

Ainsi, \lim_{n,\mapsto  ,+\infty,}u_n=5.

Si on applique cette méthode dans le cas général, on obtient le résultat suivant :

Théorème :

Une suite de nombres (Un) vérifie U_{n+1}=aUn+b, avec -1<a<1.

Alors la suite (Un)  converge vers le nombre c  vérifiant c = ac+b.

Ce résultat découle de la formule explicite et de la condition -1<a<1, car alors, \lim_{n,\mapsto  ,+\infty,}a^n=0.

Remarque :

On démontre que, si a\leq\,,-1 ou a>1, la suite est divergente (hormis le cas particuliers où u_0=c, auquel cas elle est constante.

II.Suite de matrices colonnes (Un) vérifiant U_{n+1}=AU_n+B.

Etudions un exemple.La suite de matrices colonne (Un) de format (2,1) est définie par :

U_0=\begin{pmatrix},3\\,-2,\end{pmatrix} et pour tout entier naturel n, U_{n+1}=AU_n+B où A=\begin{pmatrix},1,4,\\1,,2,\end{pmatrix} et B=\begin{pmatrix},12\\-2,\end{pmatrix}.

1.De la formule de récurrence à la formule explicite.

Inspirons-nous de la méthode précédente.Cherchons une matrice colonne C de format (2,1), telle que C=AC+B.Cette équation d’inconnue C s’écrit C-AC=B, c’est-à-dire (I-A)C=B.

Si I-A est inversible, multiplions à gauche les deux membres par (I-A)^{-1}:C=(I-A)^{-1})B.

Or I-A=\begin{pmatrix},0,-4,\\,-1,-1,\end{pmatrix},cette matrice est inversible et (I-A)^{-1}=\begin{pmatrix},0,25,-1,\\,-0,25,0,\end{pmatrix}

donc C=\begin{pmatrix},5\\-3,\end{pmatrix}.

De U_{n+1}=AU_n+B et C=AC+B, on déduit par soustraction : U_{n+1}-C=A(U_n-C).

Poson alors, pour tout entier naturel n, X_n=U_n-C; on obient X_{n+1}=AX_n (1).

Démontrons par récurrence que l’égalité X_{n}=A^nX_0 (2) est vraie pour tout entier naturel n.

  • Pour n=0, l’égalité (2) est vraie car A^0=I.
  • Si X_{n}=A^nX_0 alors en multipliant à gauche les deux membres par A, on obtient AX_{n}=A^{n+1}X_0, c’est-à-dire d’après (1), X_{n+1}=A^{n+1}X_0.Ainsi, l’égalité  (2) est héréditaire.
  • On conclut que pour tout entier naturel n, X_{n}=A^nX_0.

Revenons à la suite (U_n) : pour tout entier naturel n, U_{n}-C=A^n(U_0-C) d’où U_{n}=A^n(U_0-C)+C.

2. Méthode générale : détermination d’une formule explicite.

Une suite de matrices colonnes (U_n) vérifie U_{n+1}=AU_n+B où I-A est inversible.

  1. On résout l’équation l’équation C=AC+B; elle admet une unique solution C=(I-A)^{-1})B.
  2. On introduit la suite auxiliaire (X_n) définie par X_n=U_n-C.On prouve qu’elle vérifie, pour tout entier naturel n, X_{n+1}=AX_n puis par récurrence que X_{n}=A^nX_0.
  3. On revient à la suite initiale: pour tout entier naturel n, U_n=X_n+C.D’où l’expression U_{n}=A^n(U_0-C)+C.

3. Suites de matrices lignes

Si (U_n) est une suite de matrices lignes de même format telle que V_{n+1}=V_nA+B, où A est une matrice carrée et B une matrice ligne, on obtient des résultats analogues :  si I-A est inversible, l’équation C=CA+B a une solution unique C=B(I-A)^{-1}.

Alors pour tout naturel n, V_{n}=(V_0-C)A^n+C.

III. Convergence d’une suite de matrice

Définition :

(U_n) est une suite de matrices de format donné, L est une matrice de même format.Dire que la suite (U_n) a pour limite L, signifie que, pour chaque emplacement, la suite des coefficients de (U_n)  a pour limite le coefficient de L.

On dit aussi que (U_n) converge vers L.

Exemple :

U_n=\begin{pmatrix},3+0,2^n\\2-0,5^n,\\,7+0,3^n,\end{pmatrix} converge vers la matrice \begin{pmatrix},3\\2,\\,7,\end{pmatrix}.

3.8/5 - (13 votes)
Télécharger et imprimer ce document en PDF gratuitement :

Vous avez la possibilité de télécharger puis d'imprimer gratuitement ce document «suite de matrices : cours de maths en terminale spécialité en PDF.» au format PDF.


D'autres fiches similaires :

Des documents similaires à suite de matrices : cours de maths en terminale spécialité en PDF. à télécharger ou à imprimer gratuitement en PDF avec tous les cours et exercices de maths du collège au lycée et post bac rédigés par des enseignants de l'éducation nationale.
Vérifiez si vous avez acquis le contenu des différentes leçons (définitions, propriétés et théorèmes) en vous exerçant sur des milliers de documents sur suite de matrices : cours de maths en terminale spécialité en PDF. disponibles sur Mathovore et chacun de ces exercices dispose de son corrigé comme dans vos livres scolaires (Hatier, Nathan, Sesamaths, Bordas).


Inscription gratuite à Mathovore.  Mathovore c'est 13 944 304 cours et exercices de maths téléchargés en PDF.